Galerie Canada Virtuelle

Annonce 27 mars 2023

Galerie Canada Virtuelle

What the Ocean Remembers

What the Ocean Remembers présente des œuvres nouvelles et récentes par un groupe d’artistes qui ont établi des liens avec le milieu créatif et critique de la région atlantique du Canada : Jordan Bennett, Kym Greeley, Thaddeus Holownia, Meagan Musseau avec Jenelle Duvall, Jerry Ropson et Camille Turner.

Dans leur création artistique, ces artistes examinent et réfléchissent à la mémoire matérielle, la mémoire de la terre et de la mer, à la fois comme les effets résiduels de l’action humaine et la réciprocité requise pour une coexistence durable avec le monde naturel. Leurs œuvres ouvrent un débat critique plus large sur la décolonisation et l’effacement historique.

Cette exposition virtuelle débutera par une performance connectée à la terre commandée à l’artiste L’nu, Meagan Musseau, à l’occasion de la Journée nationale des peuples autochtones, le 21 juin 2021. D’autres contenus seront proposés sur la plateforme en ligne jusqu’au 21 décembre, comprenant des entretiens avec des artistes, des tables rondes et des performances.

What the Ocean Remembers est présenté conjointement par Matthew Hills, directeur/conservateur de la Grenfell Art Gallery, et David Diviney, conservateur principal de l’Art Gallery of Nova Scotia et est co-organisé par la Grenfell Art Gallery et l’Art Gallery of Nova Scotia en partenariat avec le Haut-commissariat du Canada au Royaume-Uni.

Horizons scintillants

L’exposition ‘Horizons scintillants’ rassemble les œuvres de cinq artistes canadiens qui offrent des visions des futurs modes de vie sur Terre. L’exposition met l’idée de scintillement – un concept décrit par l’écrivain et anthropologue Deborah Bird Rose comme l’expérience esthétique de la complexité écologique et du pouvoir ancestral – en alignement productif avec l’image de l’horizon, une puissante métaphore de l’avenir. Dans ces œuvres, les horizons scintillent au sens propre comme au sens figuré : la lueur des étoiles et les aurores boréales rendent palpable la puissance de l’héritage ancestral et écologique – l’avenir enveloppé par le passé. Par le biais de divers médias, dont la vannerie, la vidéo, la peinture et le collage numérique, les artistes de l’exposition ‘Horizons scintillants’ proposent des visions alternatives de l’avenir qui privilégient la continuité, l’adaptation et la résilience.

 

Tania Willard, Gut Instincts (Instincts), 2018, murale numérique. Avec l’aimable autorisation de l’artiste.

‘Position As Desired’ : À la découverte de l’identité noire canadienne et noire britannique | photographies de la collection Wedge

À l’occasion du Mois de l’histoire des Noirs au Royaume-Uni (octobre 2020) et du Mois de l’histoire des Noirs au Canada (février 2021), le Haut-commissariat du Canada est fier de vous présenter en avant-première virtuelle l’exposition «Position As Desired : À la découverte de l’identité noire canadienne et noire britannique | photographies de la collection Wedge », dont l’exposition physique s’installera à la Galerie Canada l’été prochain. En prévision de celle-ci, cette nouvelle édition virtuelle permettra un échange entre des œuvres photographiques d’artistes noirs britanniques et canadiens, explorant les parallèles dans leurs pratiques artistiques et leurs expériences vécues, leurs histoires partagées et les différences importantes entre elles.

Liz Johnson Artur, Untitled, 2016.
Image reproduite avec la permission de la Wedge Collection. ⓒ 2020 Liz Johnson Artur.

Meryl McMaster: Aussi vaste que le ciel

Meryl McMaster est une artiste canadienne qui vit et travaille à Ottawa. Elle qualifie son travail de photographie sculpturale et joue avec la mise en scène d’accessoires et de vêtements construits pour examiner sa propre identité et individualité. Meryl McMaster a un double héritage. Elle est Nêhiyaw (Cris des plaines) et membre de la Première nation Siksika du côté paternel et a des ancêtres britanniques, néerlandais et écossais du côté maternel.

Pour sa dernière série, Aussi vaste que le ciel (2019), Meryl McMaster a cherché à réunir la sagesse et le folklore de son double héritage. Elle a parcouru le Canada à la recherche de lieux d’une importance particulière pour ses ancêtres en suivant les voies navigables et les anciennes pistes de campements à la croisée de l’histoire sociale, culturelle et environnementale. Ses autoportraits font revivre la mythologie et les anecdotes familiales à travers un paysage qui l’amène à réaliser son propre parcours de transformation personnelle.

Dans cette série Meryl McMaster puise dans les thèmes de la mémoire, de la migration, de la généalogie et du temps et marche dans les traces de ses ancêtres. Ses images explorent la jonction entre son héritage autochtone et européen tout en révélant le legs conflictuel de l’histoire coloniale canadienne.  McMaster est représentée à Londres par The Baldwin Gallery, à Toronto par la Stephen Bulger Gallery et à Montréal par Pierre-François Ouellette Art Contemporain.

Cartography of the Unseen – 2019, Digital C-Print, 101.6 x 152.4 cm

Abonnez-vous à Canada Plus

Notre infolettre bimestrielle contenant des mises à jour et des nouvelles sur les arts, la culture et les événements canadiens au Royaume-Uni.